Les costumes

costumes

Les costumes de la campagne des Vosges Saônoises vers 1850Les jours de fête et le dimanche, les hommes portaient le chapeau de feutre noir et la blaude en toile bleue.

Les femmes arboraient la chemise de toile, la longue jupe froncé, le tablier aux couleurs vives. Une “câline”, petit bonnet blanc en dentelles, retenait leurs cheveux.Un chapeau en “Variotte”, paille de riz, aux larges rubans multicolores les protégeait des rayons du soleil.

Pour tous les travaux à la ferme, aux champs, à l’atelier, le sabot était l’unique chaussure et quand on était à l’écurie, on mettait le sabot à botte qui couvrait largement le coup de pied.
Par contre le dimanche, les jours de foire ou de marché, chacun descendait au village en beaux sabots vernis avec des brides ou des coussins en cuir repoussé.

La musique

Les danses


La Violette

J’ai une commission à faire,
Je ne sais qui la fera,
Si je le dis à l’alouette,
Tout le monde le saura.
Rossignol du vert bocage
Faites moi ce plaisir là

La violette double, double ,
La violette doublera.
(4 fois)

Rossignol du vert bocage
Faites moi ce plaisir là.
Rossignol prend sa volée,
Au château d’amour s’en va.
Trouve la porte fermée,
Par la fenêtre il entra

La violette….

Trouve porte fermée
Par la fenêtre, il entra,
Les dames étaient assises
Humblement les salua,
Bonjour l’une, bonjour l’autre,
Bonjour la belle que voilà!

La violette ….

La Rivière

En passant la rivière,
J’ai perdu mes gants, maman! (bis)
Mes gants et ma ceinture,
Mon petit panier blanc, maman!(bis)

En passant la rivière,
J’ai perdu ma jupe, maman! (Bis)
Ma jupe et mon corsage,
Mon petit panier blanc, maman!(bis)

En passant la rivière,
J’ai perdu mes bas, Maman! (Bis)
Mes bas et ma jarretière,
Mon petit panier blanc, maman!(bis)

C’est mon ami Pierre
Qui me les a retrouvés maman! (bis)
A bien voulu me les rendre
Sans vouloir d’argent, maman!(bis)

Le Rosier

Nous avons un charmant rosier (bis)
Qui porte roses au mois de mai (bis)
Entrez, entrez, charmant rosier (bis)
Vous embrass’rez qui vous voudrez.
Ou de la rose ou du rosier.

Les Gaudes

Dans la Comté, les gens tranquilles
S’en vont cueillir les blonds maïs
Au pied de leur coteau fertile
Où croît la vigne du Jura

Les gens de chez nous portent des blaudes
Boivent du vin, mangent des gaudes
Ont-ils pour ça le coeur moins chaud,
L’esprit moins droit. Nenni ma foi.

Voici l’hiver et la veillée
Pour égrainer les épis d’or
Et l’on entend le vent du nord
La mère est à sa quenouillée

Les gens de chez nous …

Les grains se changent en farine
Dans le moulin du grand meunier,
Et tous les soirs la Catherine
Cuit la bouillie au vieux foyer

Les gens de chez nous …

J’ai lié ma Botte

J’ai lié ma botte avec un brin de paille,
J’ai lié ma botte avec un brin d’osier.

Au bois voisin, il y a des violettes,
De l’aubépine et de l’églantier.

J’ai lié ma botte…

J’y vais le soir pour y faire la cueillette,
En gros sabots et en tablier.

J’ai lié ma botte…

J’en ai cueilli tant, j’en avais plein ma hotte,
Pour la porter, je l’ai liée.

J’ai lié ma botte…

En revenant, j’ai rencontré un prince,
Avec mes fleurs, je l’ai salué.

J’ai lié ma botte…

M’a demandé de venir à la ville
Et d’habiter un beau palais.

J’ai lié ma botte…

Mais j’aime mieux la maison de mon père,
Son bois joli et ses églantiers.

J’ai lié ma botte…

La Ronde Comtoise

Mon ami ma délaisse,
O gué vive la rose !
Je ne sais pas pourquoi
Vive la rose et le lilas!

Il va t’en voir une autre
O gué vive la rose !
Qui est plus riche que moi!
Vive la rose et le lilas!

On dit qu’elle est plus belle,
O gué vive la rose !
Je n’en disconviens pas,
Vive la rose et le lilas!

On dit qu’elle est malade,
O gué vive la rose !
Peut être qu’elle en mourra!
Vive la rose et le lilas!

Et si elle meurt dimanche,
O gué vive la rose !
Lundi on l’enterra!
Vive la rose et le lilas !

Mardi i r’viendra me voir,
O gué vive la rose !
Mais je n’en voudrai pas!
Vive la rose et le lilas!

Le Jambon

Le jambon est bien bon,
Pour guérir le mal de tête.
Le jambon est bien bon,
Pour guérir le mal de front

Chibreli

Chibreli, Chibrela,
On dit qu’elle est malade,
Chibreli, Chibrela,
Elle n’en mourira pas,

Chibreli, Chibrela,
On dit qu’elle est malade,
Chibreli, Chibrela,
L’amour la guérira.

La Sautouse

Margotons, tourne bon,
Bientôt nous ferons la noce,
Margotons, tourne bon,
Bientôt nous nous marierons.

La Cancoillotte

C’est la can, la cancoillotte,
Le mets de notre pays,
Son odeur vous ravigote,
Son aspect ragaillardit.
Chaque Comtois vous le dira,
Non, rien ne décollera
La cancoillotte.

Quel est dans notre pays,
Le mets le plus favori
Qui rallie tous les suffrages
Parmi les meilleurs fromages ?
Chaque province se pique
De garder un plat unique
Du pays spécialité
Qu’a-t-on donc en Franche-Comté ?

C’est la can, la cancoillotte, …

Chaque femme du canton
Vous dira que le metton
Servant à sa confection
Doit pourrir sous l’édredon,
Et quand l’homme revient des champs
De fatigue trébuchant,
A cent mètres de la porte
Que sent-il donc qui le réconforte ?

C’est la can, la cancoillotte, …

Nous prenons un bon croûton
Frotté d’ail que nous beurrons,
Et dessus avec onction,
Qu’est-ce donc nous étendons ?
Et lorsqu’on est bien repus,
Les mouches ne nous gênent plus,
Sous notre haleine elles tombent,
D’où provient cette hécatombe ?

C’est la can, la cancoillotte, …

La Marche des Genets

Joli mai dans la campagne
Pique tes fleurs aux buissons.
Les grands pins dans la montagne
Ondulent sous les frissons
De la brise printanière
Dans un charmant décor
Ruisselle dans la lumière
Des genêts d’or.

Rions, Chantons
Et dansons la farandole,
L’amour,
Toujours,
Tournera la ronde folle,
Quand mai
Paraît,
Notre coeur renaît
A la fête des genêts.

Quand l’hiver au dur cortège
Envahit nos verts coteaux
Sous un blanc manteau de neige
Qu’ils sont tristes nos hameaux,
Mais quand le printemps s’éveille,
Tout s’éclaire et resplendit
Et l’étranger s’émerveille
Dans notre paradis

Rions, chantons, …

Adieu Pays

Adieu pays, charmant pays,
Ce soir je t’abandonne,
Mais avec l’espoir de te revoir
Un soir bonsoir.

Petits Paniers Roses

Petit panier rose,
Petit panier blanc,
Toi qui est la cause
De tous mes tourments,

Ah! dis moi donc
Si tu m’aimes,
Si tu m’aimes,
Ah! dis moi donc
Si tu m’aimes oui ou non.

Si tu m’aimes bien
On s’mari’ra demain
Si tu m’aimes pas,
On s’mari’ra pas.

Ah! dis moi donc
Si tu m’aimes,
Si tu m’aimes,
Ah! dis moi donc
Si tu m’aimes oui ou non.

L’Escargot

Dans mon pays, je labourais la terre,
Dans mon pays, je gardais les brebis.
Maintenant que je suis militaire,
Je vais tout droit défendre mon pays.

Auprès de ma Blonde

Au jardin de mon père les lilas sont fleuris
Tous les oiseaux du monde vienn’t y faire leur nid

Auprès de ma blonde qu’il fait bon qu’il fait bon.
Auprès de ma blonde qu’il fait bon dormir.

La caille, la tourterelle et ma jolie perdrix
Et ma jolie colombe qui chante jour et nuit.

Auprès de ma blonde…

Qui chante pour les filles qui n’ont pas de maris.
Pour moi ne chante guère car j’en ai un joli.

Auprès de ma blonde…

Dites-nous donc la belle où est donc vot’mari ?
Il est dans la Hollande, les Hollandais l’ont pris.

Auprès de ma blonde…

Que donneriez vous belle pour le revoir ici ?
Je donnerais Paris, Versailles et St Denis
Les tours de Notre dame et l’clocher de mon pays.

Auprès de ma blonde…

Espace Membres

You are not logged in.

Vous désirez nous rejoindre ?

Laissez-nous vos coordonnées,
nous vous contacterons.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)


Vous êtes organisateurs de spectacles?

Laissez-nous vos coordonnées,
nous vous contacterons rapidement.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)


Renseignements


Les Corrévrots Lurons
1 Rue de l'Eglise
70240 GENEVREUILLE
(France)

Claire ALLINGRY
Présidente
+33 (0)6 13 19 70 91
+33 (0)3 84 75 58 31

ou

Isabelle LÉNÉE
Secrétaire
+33 (0)6 67 32 89 68